Numéro spécial Bordeaux : où est passé le sens critique des Inrocks ?

IMG_20120228_194051

Ça y est, j’ai acheté le numéro spécial Bordeaux des Inrocks.

Les Inrocks, ça avait l’air super quand j’étais trop jeune pour le lire. Y a deux ans, j’ai passé un peu de temps avec Renaud Monfourny qui m’avait entre autres parlé de la belle époque du magazine. Ça avait l’air super les Inrocks.

Maintenant ils font des numéros spéciaux pour les provinciaux. Commercialement, c’est au poil, ils savent très bien qu’on l’achètera toujours pour voir en photo un pote, lire trois lignes sur un lieu où on a ses habitudes, trouver l’adresse d’un bar où on a bu mille bières… Le local c’est le bon filon. Sauf que autant sur le conflit en Iran on a tendance à facilement gober une info dont on est étrangers, autant parler du musée au coin de sa rue ou du libraire à l’autre coin nécessite un traitement de l’information un peu pointu ou étonnant.

Ce magazine culturel, qui se veut critique et non consensuel, a l’air de trouver que Bordeaux, culturellement, y a pas mieux. D’ailleurs, la ville est « connue aussi bien pour son vin que pour sa dynamique scène musicale ». Mais bien sûr, d’ailleurs, à l’étranger, on entend souvent :
« You’re from Bordeaux ? Oh my god, the city of Kap Bambino, so many great lives… »

Dans l’édito, on apprend que Bordeaux a un maire de droite, mais que pour de vrai, ils sont de gauche. Les lecteurs socialistes du magazine seront donc rassurés, les Inrocks s’apprêtent à faire l’apologie d’une ville de droite, mais c’est parce que les bordelais ne le sont pas. La preuve : ils ont voté Royal aux présidentielles et il y a un relatif brassage de communautés dans le centre.

Cet état de fait permet donc de passer sous silence, ou d’éviter de se questionner sur le fait que le TNT « s’était assoupi ». Les budgets rabotés, les postes supprimés, le départ d’Eric Chevance après 15 ans de lutte pour faire vivre un théâtre indépendant et innovant ne sont pas à l’ordre du jour. Avec Frédéric Maragnani ça va être formidable. Bon courage à lui…

Nous serons également ravis d’apprendre que les équipes du CAPC réfléchissent à ne « faire du visiteur non pas un spectateur tétanisé par l’incompréhension, mais l’acteur éveillé de ses propres dérives et déambulations ». Si vous en doutiez…

Et puis comment ne pas voir que la culture se porte bien ? Chez nous, même les footballeurs sont cultivés ! Que dire sur l’article sur Micoud qui a même droit à la couverture ?…

Vraiment, merci les Inrocks, vous aussi vous êtes super…

Comments
5 Responses to “Numéro spécial Bordeaux : où est passé le sens critique des Inrocks ?”
  1. sleepysiren dit :

    j’en ai marre…… juppé par ci, juppé par là…. ont ils parlé du Rocher de Palmer à Cenon ( m’enfiiiiiiiiin!!!!!!! c’est Cenon cé par Bordoooooo) ; ont ils parlé d’Allez les filles, sans eux… je sais pas OÙ on en serait, ont ils parlé du fait qu’on ne peut rien faire dans cette ville dès que ça fait un peu de bruit ( les boites à bordeaux, quid de la scène électro, plus de 400, plus de nautilus); le TNT…… la cata !!!!! et j’en passe…….. ( je parle pas du fric que l’autre boulet de jauni alité a couté à la ville….); ah ça oui on boit ; pour oublier;

  2. fjva dit :

    Reblogged this on Fan Actuel.

  3. Polikala dit :

    Petit cadeau supplémentaire des observateurs éloignés des Inrocks, l’année dernière dans un encart spécial Bordeaux ils nous avaient tout de même appris que theplacetobe actuelle était le club sympa de l’Inca / tant qu’on sait qu’on se fout de notre gueule, tout va déjà mieux …

  4. E2bdx dit :

    Cela fait longtemps que les Inrocks ne sont plus inrockuptibles, et il n’y a plus que les petits clubs pour perpétuer la tradition du rude et pure.
    Ceci dit, même si pour sa scène rock, Bdx ce n’est pas Broadway, il y a tout de même de quoi passer de bons moments…même si parfois l’on écluse plus de binouse que de bon riffs.
    Peut-être que les critiques devraient plus traîner dans les caves que dans les loges…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrer votre adresse mail pour recevoir des notifications lors de la mise en ligne de nouveaux articles.

    Rejoignez 657 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :