Au cours de l’Argonne, on revitalise les lieux grâce à l’art

C’est ma coiffeuse qui m’a alertée : « Vous ne trouvez pas ça tristounet, vous ? ».  Il faut préciser que je faisais un balayage, et qu’un balayage c’est deux heures en compagnie de sa coiffeuse qui vous met du papier aluminium sur le crâne. Deux heures où elle me raconte tout en passant du coq à l’âne, de … Lire la suite

  • Entrer votre adresse mail pour recevoir des notifications lors de la mise en ligne de nouveaux articles.

    Rejoignez 656 autres abonnés